Trafic de stups impliquant l'Etat: Pourquoi personne n'en parle?

jeudi 20 septembre
Trafic de stups impliquant l'Etat: Pourquoi personne n'en parle?

Le patron français de la lutte anti-drogue est impliqué dans une affaire de trafic de stupéfiants. Des policiers français auraient débarqué eux-même des tonnes de cannabis en Espagne.

Le fonctionnaire aurait couvert son indicateur pendant des années, et même fait participer des policiers au débarquement de tonnes de drogues en Espagne en provenance du Maroc.

Un témoin raconte

L'an dernier, le témoin aurait été mandaté par ce service de lutte anti-drogue, pour surveiller une villa en Espagne, qui devait réceptionner près de 19 tonnes de cannabis venant du Maroc. Les bateaux rapides ont accosté sur une plages secrète, et ce sont des policiers français qui auraient débarqué la drogue, sur une période de trois semaines. La drogue fut ensuite acheminée en France et en Hollande via des go fast, selon ce témoin. La plus grosse part de la drogue était stockée temporairement dans des utilitaires en plein paris, précisément dans le XVI e arrondissement, juste devant le luxueux appartement de l'indic du chef de la lutte anti-drogue.
Le témoin, également indic pour la police française, est sujet à une surveillance extrême de la part des services, son témoignage impliquant les plus hautes instances de l'Etat.

Une mission d'infiltration qui aurait dérapé?

L'objectif de ces opérations aurait été de faire grossir l'indic, afin qu'il accède aux plus importants trafiquants internationaux, et ainsi de les arrêter.
L'ampleur du trafic est telle, qu'il ne pouvait être ignoré du ministère de l'intérieur. C'est ce qui en fait une affaire sensible et vraisemblablement censurée par les médias traditionnels. Seul le journal libération en a fait un article, les autres médias restent mystérieusement silencieux sur l'affaire.