Arrêt de contraception: Les salariées devront en informer leur patron

mercredi 21 novembre
Arrêt de contraception: Les salariées devront en informer leur patron

Dès 2017, une salariée voulant un enfant, devra informer son patron de l'arrêt de toute contraception. C'est un amendement qui se serait glissé dans la loi travail, dans le but de permettre à l'employeur d'anticiper la réduction d'effectif engendré par un éventuel congé maternité.

Les congés maternité sont en effet un problème économique pour les entreprises, qui peinent à faire face aux coûts à la fois du congé et du salaire du remplaçant. Cette nouvelle mesure pourra réduire les risques de ralentissement économique pour les petites entreprises. La formation du remplaçant se fera alors par la salariée, sur un lapse de temps plus long que celui initialement prévu entre l'annonce de la grossesse et le départ en congé.

Des dérives seraient certainement à craindre, selon les organisations féministes. Les employeurs pourraient abuser de leur ascendance sur leurs salariées, afin de les dissuader d'une grossesse ou de retarder le projet d'enfant.