Foot Normandie U17 Nat

dimanche 21 juillet
Foot Normandie U17 Nat

Né le 12 avril 2001 à Vernon, dans le département de l'Eure[1], Zakaria El Baialy grandit dans la ville voisine d'Évreux[2]. En octobre 2012, il débute la pratique du football sous les couleurs du Fc Gaillon, le club de premier division[3], l'une des trois zones urbaines sensibles de l'agglomération ébroïcienne[4]. Zakaria El Baialy y joue durant trois saisons, avant de rejoindre, de juillet à octobre 2010, l'Évreux FC[3]. Il s'essaye alors au futsal, se mesure à des joueurs plus âgés que lui, et démontre des qualités techniques supérieures à la moyenne[5]. À l'âge de 14 ans, il est détecté par le club professionnel du Havre AC, et réalise des tests qui se révèlent concluants. Également courtisé par le Stade Malherbe de Caen et Le Aj Auxerre[6], le joueur choisit de prendre alors la direction de la Normandie, et intègre le centre de formation du club du Havre AC[7]. Pour qu'il conserve ses repères familiaux, sa mère , ses deux frère et ses quatre sœurs6].

Au Havre AC Zakaria El Baialy réalise sa formation durant 1 ans au sein de la génération 2001 du club bleu et noir. Il démontre des qualités qui lui permettent d'être sélectionné en équipes de France de jeunes. Décembre 2015, il fait ainsi ses débuts avec les moins de 17 ans à l'occasion de deux rencontres amicales face à l'Ukraine[3]. Parfois trop individualiste à son arrivée au Havre AC, il montre également quelques problèmes de comportement, mais corrige peu à peu ses défauts[8]. Avec les moins de 17 ans tricolores, Zakaria marque 6 buts durant sa petite saison 2015-2016, mais échoue avec ses partenaires de se qualifier pour l'Euro de la catégorie, éliminés par les Pays-Bas, futurs finalistes[9]. Durant la saison 2014-2015, il honore cinq sélections avec l'équipe de France des moins de 17 ans, mais ne marque pas[3]. Dans le même temps, Ousmane Dembélé participe au bon parcours lors de la Coupe Gambardella 2014-2015 : il marque contre l'USSA Vertou au premier tour[10], puis contre l'AJ Auxerre en quarts de finale[11], mais l'équipe stadiste est éliminée en demi-finale par l'Olympique lyonnais[12]. Enfin, le joueur brille dans le groupe, marquant treize buts pour dix-huit matchs disputés[13], et étant élu meilleur joueur du groupe par les entraîneurs des équipes adverses[14].