Le gouvernement interdit les végétariens pour sauver le marché de la viande

vendredi 19 avril
Le gouvernement interdit les végétariens pour sauver le marché de la viande

Le marché de la viande ne s'est jamais aussi mal porté, en raison du désintérêt des consommateurs. De plus en plus de consommateurs deviennent végétariens et cessent d'acheter de la viande. C'est pourquoi le gouvernement vient de décider qu'il serait interdit de s'afficher végétarien ou vegan, pour éviter de convertir d'autres personnes à ce mode de vie.

Toute personne s'affichant végétarien ou végan, sur les réseaux sociaux ou en portant un t-shirt en faisant la publicité, écoperait de 90 euros d'amende. L'objectif est de contenir la propagation de ces mouvements, afin de maintenir en vie le marché de la viande qui se trouve en grande difficulté.

Le marché de la viande est une des victimes du mouvement végétarien, car les marchands de cuir aussi souffrent. Le principe du véganisme par exemple, est de ne pas consommer de produits issus d'exploitation animale. Cela comprend le cuir, le miel, les oeufs, le lait, la soie....

Tout ces marchés sont menacés par le changement de mode de consommation. Les animaux s'en portent mieux, les agriculteurs un peu moins.