Risque d’emprisonnement pour avoir retiré une balise de déneigement

dimanche 27 septembre
Risque d’emprisonnement pour avoir retiré une balise de déneigement

Des compagnies de déneigement sont à bout de souffle. Non seulement ils doivent effectuer de longues heures afin de dégager les accumulations de neige mais ils doivent également composer avec la circulation. Déjà compliquer, une tendance chez de jeunes contrevenants vient alourdir la tâche. « Nous préparons notre saison hivernale en balisant la section à déneiger de nos clients, cela nous assure non seulement de faire notre travail de façon efficace mais également cela réduit les risques de bris tant pour eux que pour nous » nous a confié Jean-Jacques Delisle, propriétaire d’une petite entreprise de déneigement.

Depuis le début de la saison, leurs balises sont retirées et retrouvées dans la rue où dans la section à déneiger. M. Delisle estimait a 237 000$ les coûts de remplacement et de réparation des souffleurs à neiges dues a des bris causés par des balises s’étant retrouvées sous la couche de neige a dégagé. Il a d’ailleurs signalé le problème au SPVQ et il n’est pas le seul.

«Nous avons reçu près de 700 plaintes relatifs aux balises de déneigement. Soit par les compagnies de déneigement mais également par des citoyens » rapporte le porte parole du SPVQ Sylvie Desmeules. « Un risque pour la sécurité est très élevé et notre corps policier est avisé de rester a l’affût. Chaque cas sera analysé un par un, les contrevenants seront avisé qu’ils recevront leurs amendes par la poste, toutefois chaque cas est passible de 96 jours d’emprisonnement ferme ».

Suite à notre demande d’accès a l’information, nous savons que jusqu’à présent, 11 jeunes adultes sont présentement détenus au pénitenciers d’Orsainville et seront libérés en début de saison estivale.