Nice en quarantaine

jeudi 22 octobre
Nice en quarantaine

Depuis le début de la semaine, la menace planait au dessus des niçois. Et c’est de la bouche de Christian Estrosi que la nouvelle est tombée : Nice devient la première ville française à être mise sous quarantaine.

Depuis la fin du festival du citron de Menton, le nombres de cas de coronavirus sur la Côte d’Azur de cesse d’augmenter exponentiellement. Une contamination sans précédent, notamment dans la ville de Nice, où le nombre de cas est passé de 8 au début du mois, à plus de 457 au mardi 11 mars. A l’heure où nous écrivons ces lignes, ce nombre a dû considérablement augmenter, puisque selon le Pr. Suriv (chef de service au CHU de Nice) l’évolution du nombre de malades serait de +17 par jour.

Autres nouvelles inquiétantes, de nombreux scientifiques virologues, spécialistes dans la famille des coronavirus, dont fait partie le CoVid-19, annoncent timidement que la dangerosité de ce dernier a été largement sous estimée. En effet, le nombre de cas atteints annoncés par le gouvernement ne semblent être finalement qu’être que le nombre de cas très graves, ce qui semble logique au vu de l’annonce du ministre de la Santé, M. Veran il y a quelques semaines : « Nous ne pouvons tester tous les patients qui se présentent chez le médecin ou à l’hôpital. Seuls les cas inquiétants seront testés et hospitalisés, les cas bénins seront invités à retourner à leur domicile avec des mesures d’hygiènes et sanitaires particulières ». Sous cette annonce se cachait donc une triste réalité qui nous saute au visage a présent : les cas graves ne seraient non pas de 20 comme annoncé mais de presque 50 !

Il est donc temps pour les niçoises et niçois de rester chez eux. Heureusement, Christian Estrosi dans son allocution de ce vendredi 13 mars, prend le temps de préciser que le couvre feu ne rentrera en vigueur qu’à partir de ce lundi 16 mars, laissant aux habitants de se préparer. D’autre part, le maire de Nice a rappeler qu’un service de la mairie déposera des ce samedi dans les boîtes aux lettres de chaque habitation de la commune, un dépliant expliquant les mesures qui seront mises en places permettant le ravitaillement (mesures inconnues à ce jour).

Nous invitons chaque niçois à se préparer à la première quarantaine de France, sans oublier d’aller voter ce week-end.