Il s'étouffe avec la bulle d'un malabar

jeudi 16 septembre
Il s'étouffe avec la bulle d'un malabar

Jonathan, 9 ans, était un habitué malgré son jeune âge, à la mastication du célèbre chewing-gum. Il était capable de réaliser à la demande des bulles de plus de 20 cm de diamètre et avait même en 2019 établi un nouveau record du monde avec une bulle estimée à 37,6 cm de diamètre. Jonathan était même devenu ambassadeur de ce chewing-gum de marque française inventé en 1958 par la société Kréma.
Le drame s'est produit mercredi 6 janvier à l'école de la bambouseraie, au Havre. Après avoir de nouveau réalisé une bulle géante, un rire a provoqué une inspiration de la bulle, étouffant Jonathan. Alerté par les cris de ses camarades, la professeure des écoles a tenté en vain de le ranimer. Les secours arrivés quinze minutes plus tard n'ont pu que constater le décès du jeune garçon.
Le maire du Havre, Gérard Philippe, est venu dans l'école témoigner son soutien à toute l'équipe éducative et a fustigé, à l'instar d'autres drogues comme le protoxyde d'azote, les dégâts occasionnés sur la jeunesse de ces paradis artificiels. La société Kréma n'a pas voulu donner suite à nos demandes d'entretien, suite à cette affaire et son titre en bourse a sérieusement dévissé lors de la séance de ce jeudi 7 janvier 2019.
Aristide Bonenfant, Presse Normande

loading Biewty