Jonathan Dorcal, du jeune prodige à la réserve de l’OL, retour sur la descente aux enfers du natif de Sarcelles

lundi 18 octobre
Jonathan Dorcal, du jeune prodige à la réserve de l’OL, retour sur la descente aux enfers du natif de Sarcelles

5 ans sont déjà passés depuis la révélation sur la planète football du jeune Jonathan Dorcal. D’un transfert précoce au FC Koln à l’été 2016, à une place de réserviste à l’olympique lyonnais en 2021, la trajectoire du jeune sarcellois semble s’être assombrie. Cette jeune pépite tant prometteuse est décidément rentrée dans l’anonymat, les révélations de jeunes talents comme Kyllian Mbappé au cour de la saison 2016/2017 avec l’AS Monaco et une coupe du monde 2018 qui verra la France être sacrée championne du monde sans le jeune Jonathan Dorcal, auront raison de son ascension qui s’arrêtera en réalité des 2017 avec le refus du FC Koln de conserver la jeune pépite, pas de problème pour Jean-Michel Aulas qui saute sur l’occasion il déclarait ceci au micro de l’équipe « Nous avons l’habitude avec les jeunes à l’OL nous n’avons pas peur.» Mais seulement voilà Memphis Depay est en pleine forme pendant cette exercice 2017/2018 avec un ratio de but convaincant et Houssem Aouar est le nouveau fer de lance de Bruno Genesio. Deux saisons frustrantes donc pour Jonathan Dorcal, ponctué de quelques apparition sous la tunique des Gones ponctué par un but lors du derby face à l’AS Saint-Etienne en Janvier 2019, le
jeune buteur déclarera ceci à la fin du match « Ils veulent me mettre KO, mais le mental tient bon». Un mental qui ne suffira pas à convaincre, des la saison 2019/2020 il est envoyé en réserve qu’il ne quittera plus, la jeune pépite préféré en rire « La réserve c’est un peu ma deuxième femme (rires) ». Derrière cette dégringolade se cache une raison toute simple, l’hygiène de vie du natif de Sarcelles, c’est que reconnaît son jeune amis d’enfance Ahmed « Tout ce que je peux vous dire c’est que les meufs et les bedos sa paye pas quand on est joueur professionnel, maintenant sortez du quartier j’ai assez parlé avec vous les journalistes ! ». Un problème facilement identifié qui hélas à l’air avoir pris beaucoup de place dans la vie du jeune Jonathan Dorcal.

L’équipe, 24/08/2021

loading Biewty