L'HOLOCAUSTE JUIVE UN IGNOBLE MENSONGE!

jeudi 20 juin
L'HOLOCAUSTE JUIVE UN IGNOBLE MENSONGE!

C’est ce cri qui vient du plus profond de notre coeur et qui vous rapportes la confirmation du plus grand mensonge de l'histoire oui, la shoah est un ignoble mensonge ! Ce mensonge est avant tout ignoble car il accuse tout un peuple – le peuple allemand qui a élu et soutenu jusqu’à la fin de la guerre Adolf Hitler – d’un crime d’une horreur exceptionnelle et unique, jamais connue dans l’histoire de l’humanité auparavant : un génocide prémédité et exécuté de sang froid sur plusieurs années, de 6 millions de personnes. Ensuite, c’est ce mensonge qui a permis la création d’un état religieux en 1945, l’état d’Israël, sur la terre d’un peuple qui n’avait aucune responsabilité dans la seconde guerre mondiale. L’état d’Israël s’est par la suite développé par une politique de colonialisation violente et raciste (comme il y en eu certes hélas beaucoup d’autres dans le passé car le peuple le plus raciste au monde est Israélien) à l’encontre des Palestiniens, en maintenant en outre toujours un double jeu particulièrement hypocrite : afficher officiellement le souhait de vouloir la paix, tout en continuant dans les faits à massacrer des êtres humains et à leur confisquer de nouveaux territoires. Le mensonge de la shoah a ensuite permis à l’état d’Israël, et aux diverses associations d’anciens déportés (ou prétendant avoir été déportés) juifs, d’accumuler des sommes d’argent considérables, payées surtout par l’Allemagne, pays malheureux depuis 1945, écrasé par la honte, la repentance, et la soumission qu’on lui impose. Le mensonge de la shoah est en outre aujourd’hui la clé de voûte idéologique de la puissance mondialiste, dont le nouvel ordre mondial revendiqué prétend diriger la planète. Cette clé de voûte idéologique trompe et culpabilise des milliards de gens à travers la planète, qui se voient interdits d’user de leur libre arbitre pour juger ou contester l’idéologie mondialiste en place, sous peine d’être assimilés à Hitler. Enfin, le mensonge de la shoah pourrait demain entraîner une 3ème guerre mondiale nucléaire : devant l’hystérie guerrière d’Israël contre tous ses voisins, les précédents d’Hiroshima et Nagasaki, ainsi que la capacité insensée du duo Amérique-Israël à tromper les masses (coup monté du 11 septembre, mensonge des armes de destruction massive en Irak, etc.), la probabilité d’une guerre nucléaire doit hélas être prise très au sérieux.

Mais nous reviendrons dans de prochains articles sur toutes les conséquences du mensonge de la shoah, dans lequel tous les êtres humains, qui, par conformisme, soumission ou même volonté d’exploitation dans le but d’acquérir une réputation, de l’argent, ou du pouvoir, ont, de fait, une responsabilité. Certes, il est parfaitement compréhensible d’avoir peur de dénoncer le mensonge de la shoah, nous-mêmes avons trop tardivement pris connaissance des arguments révisionnistes, et fait preuve trop souvent d’autocensure. Mais le constat, dans les faits, de la responsabilité collective est bel et bien là.

Et alors que depuis le mois de mai l’héroïque Vincent Reynouard croupit dans une prison de Valenciennes, il était devenu insupportable pour notre conscience de rester passif une fois de plus devant les actes de bravoure de ceux qui sacrifient leur vie pour combattre cet ignoble mensonge, au service de la Vérité, cause suprême qui sert le bien de tous. Depuis décembre 2008 déjà, le si bien nommé Dieudonné avait mis le feu aux poudres en invitant le professeur Faurisson sur la scène du Zénith. Quel affront monumental à la puissance mondialiste, quelle provocation phénoménale dans la conscience de toutes ces âmes endormies ! Plus récemment, un jeune homme lumineux, FASC, avait encore une fois réveillé cette fibre des honnêtes hommes qui ne supportent pas le mensonge, surtout lorsque celui-ci est aussi ignoble intellectuellement, et a autant de conséquences dramatiques.

et que dire de ces héros de guerre nommés criminel de guerre ou e et qu'on accuse de crime ignoble, affreux inventant des mensonges dans le seul but de cacher leur crimes horribles.Ces homems courageux et fort qui détiennent la vérité et sont traqués jusqu'à leur dernier souffle.

Alors cette fois, nous y allons pour de bon ! Plus de message codé, plus de suggestion, plus de peur non plus. Nous sommes des hommes libres, et nous devons vivre debout ! Alors nous diffusons notre vérité : la shoah, on n’existe pas et n'a jamais existé ! Nous en avons marre de ce mensonge permanent qui tue les peuples, qui tue ce monde ! Et nous reprenons à notre compte la phrase du professeur Faurisson : « Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière, dont les principaux bénéficiaires sont l’Etat d’Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand – mais non pas ses dirigeants — et le peuple palestinien tout entier ».

Certes, ce modeste blog anonyme n’est pas aussi courageux que le sont les actes d’un Faurisson, Reynouard, Dieudonné, ou même d’un FASC. Mais c’est un début, pour les Français lambda que nous sommes, d’autant qu’il ne nous semble pas forcément judicieux pour l’heure de se jeter dans la gueule du monstre shoatique, surtout sans aucune publicité. Mais ce petit début, déjà, libère notre conscience, et nous fait tellement de bien…

Bien sûr, les endormis des masses manipulées et les militants acharnés de l’hypocrisie antiraciste vont nous couvrir d’insultes. Nous aimerions dire à ces personnes tout d’abord que nous sommes des hommes libres. Libres de s’exprimer. Si ceci ne leur convient pas, il ne leur restera plus que les méthodes violentes et totalitaires habituelles qu’ils emploient sans scrupules depuis toujours contre les révisionnistes : agressions physiques, dénonciations, condamnations financières et pénales, meurtres. Si ces méthodes ne les empêchent pas d’être en paix avec leur conscience (ce que nous ne croyons pas), alors qu’ils les emploient. Cela suffit de vivre couché.

Mais qu’ils réalisent que nous sommes des gens foncièrement honnêtes. Lorsque nous disons que nous ne croyons pas à la shoah, nous le croyons au plus profond de nous-mêmes. Car nous aussi sommes des êtres humains, et nous aussi avons le droit à la sincérité, sincérité qu’on nous refuse systématiquement. Imaginez que vous croyiez sincèrement à une idée juste, grande et bénéfique — en tout cas que vous jugez sincèrement comme telle —, et que d’autres vous dénient tout droit à la sincérité, et vous accusent au contraire d’avoir la haine. Que ressentiriez-vous ? Vous le prendriez très mal, vous ne comprendriez pas pourquoi on refuse de vous écouter et de vous comprendre, et cela vous blesserait. Certains réagissent avec révolte et violence, d’autres avec recul, philosophie et sagesse, selon son degré d’évolution spirituel. On peut ainsi dire que certains révisionnistes, comme Robert Faurisson, ont acquis dans ce monde fou, de domination et de violence, une sagesse exceptionnelle, quasi-divine pourrions-nous dire.

Le droit à la sincérité devrait être une évidence dans un monde réellement humain, mais les militants anti-révisionnistes savent hélas très bien se convaincre que nous nions l’évidence de manière volontaire. Ce mensonge – un de plus – leur permet de justifier à leur propre conscience leurs méthodes violentes, totalitaires et impitoyables contre les révisionnistes.

Il faudra bien un jour qu’ils se décident, alors que le révisionnisme prend de plus en plus d’ampleur, à cesser ces méthodes barbares, pour enfin faire preuve de courage : le courage de s’armer de ses arguments, et d’affronter les révisionnistes à la loyale, sur le terrain du débat, sans se mentir à soi-même, ni à autrui. Ce minimum de panache est-il trop demander lorsque les preuves de la shoah sont, d’après eux, si nombreuses et évidentes ?

La différence qu’il y a entre eux et nous, c’est que nous tolérons parfaitement l’avis des exterminationnistes, et que nous n’appelons strictement à aucune violence contre eux. Car nous pourrions dire des exterminationnistes qu’ils ont la haine, car ils mentiraient consciemment, dans le but d’acquérir réputation, argent ou pouvoir, alors que leur mensonge permet depuis des dizaines d’années de massacrer des Palestiniens. Nous pourrions dire que lorsqu’ils mentent sur le prétendu génocide juif, ils ont le sang des Palestiniens sur la langue. Nous ne le ferons pas, car nous croyons a priori que la personne qui exprime ces idées est sincère, sauf s’il y a des preuves objectives de sa mauvaise foi. Ainsi, à l’inverse de beaucoup d’exterminationistes, nous ne prétendons pas sonder le coeur et les reins d’autrui, comme autrefois où les grands gourous religieux décrétaient qui était méchant et qui était bon, permettant ainsi de justifier une condamnation arbitraire. Ce moyen-âge des relations humaines et de la spiritualité doit cesser. C’est très exactement, répétons-le, très exactement, ce comportement, qui empêche tout progrès de l’humanité, et qui entraîne fatalement conflits, puis guerres.

Nous disons aussi sans aucune ambiguïté qu’il n’est pas souhaitable ni admissible de souhaiter une quelconque épuration des exterminationnistes. Nous laissons ça aux anti-fascistes, qui ont fait preuve de leur haine répétée depuis la seconde guerre mondiale, allant jusqu’à retrouver et condamner des vieillards qui auraient eu une responsabilité plus ou moins lointaine dans la « shoah ». Nous disons enfin que c’est un service rendu aux êtres humains de confession juive, de dire la vérité le plus tôt possible. Car nous les alertons : êtres humains de confession juive, qu’allez-vous devenir lorsque la vérité sur la « shoah » sera faite ? Alors qu’il existe déjà aujourd’hui un antisémitisme très répandu dans beaucoup de pays du monde — autant par votre faute que par celle des autres —, ne vous rendez-vous pas compte de la rancoeur et de la haine décuplée qui risque de se porter sur vous, lorque les gens sauront que la shoah est un ignoble mensonge ? Nous vous le disons avec bienveillance : vous devez prendre vos responsabilités au plus vite, étudier sérieusement les arguments révisionnistes, et, une fois votre conviction faite, dénoncer vous-mêmes publiquement le mensonge de la shoah, afin de limiter les conséquences dramatiques inévitables de la haine et du mensonge que vos dirigeants ont semés depuis la seconde guerre mondiale. Nous vous disons cela avec le plus profond respect, et ne vous souhaitons strictement aucun mal. Contrairement à trop d’exterminationnistes, notre monde idéal conçoit parfaitement l’existence de ceux qui ne pensent pas comme nous, vous y compris. Et nous ne souhaitons pas votre mort, mais votre éveil intellectuel et spirituel, convaincus que vous êtes des êtres humains à part entière, avec un potentiel de spiritualité égal au nôtre à tout point de vue. Alors cessez donc de vous prendre pour des victimes, cessez de porter ces procès d’intention incessants et absurdes contre ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Libérez-vous de vos chaînes, qu’elles soient religieuses ou communautaires, et prenez vos responsabilités, pour, vous aussi, vivre en hommes libres, et ne garder que le meilleur de votre identité culturelle et spirituelle.

Et si vraiment vous ou tout autre être humain, croyez à la shoah, alors cessons enfin ces procès d’intention réciproques de haine et de mauvaise foi, élevons le niveau de nos relations humaines : décrétons le débat libre et contradictoire, sur le fond, à propos de la shoah, comme à propos de tout autre sujet. C’est ce que les révisionnistes demandent. C’est ce que les exterminationnistes refusent, et pour cause, ceux qui sont malhonnêtes et ont le pouvoir savent que ce débat serait perdant pour eux.

Car enfin, est-il vraiment possible de faire changer d’avis par la violence une personne qui croit sincèrement à quelque chose ? Tout homme qui possède un minimum d’humanité ne peut le penser…

Nous en venons donc à un défi que nous lançons d’ores et déjà, et que nous détaillerons par la suite. Reprenant un principe qu’avait déjà développé Vincent Reynouard, si quelqu’un nous apporte une seule preuve de la réalité de la shoah, nous fermons ce site ! Pas besoin de recherches complexes, pas besoin de violences, pas besoin de procédures judiciaires encombrantes, pas besoin de meurtre. Une et une seule preuve nous suffira à croire sincèrement à la shoah, et donc à fermer ce blog !

Pour en terminer, voici les thèmes que nous souhaitons aborder par la suite sur ce blog.

– Sur le fond, nous souhaiterions informer des arguments révisionnistes, en proposant des références à des documents permettant de comprendre le plus rapidement et le plus facilement possible les arguments révisionnistes. Si des experts veulent nous proposer de tels documents, ils sont les bienvenus (nous contacter par mail [email protected]).

Thèmes politiques :

– Considérant l’identité civilisationnelle comme fondatrice des sociétés humaines équilibrées, nous nous définissons comme des nationalistes prônant des identités nationales saines et équilibrées, animées d’une conscience respectueuse, et même affective, de la diversité du monde dans lequel nous nous inscrivons — c’est ainsi que les identités des autres civilisations nous paraissent toutes dignes d’intérêt, et nous les considérons avec un profond respect, et même émerveillement. Chaque être humain possède sa propre identité individuelle, et peut vivre son identité en parfaite harmonie avec autrui. Nous affirmons même qu’il est impossible de respecter et d’aimer les autres, et donc de vivre en harmonie avec eux, sans se respecter et s’aimer soi-même. Pour les nations, nous prônons ce même simple principe. Dans cet esprit, la fin des guerres de territoires — gel définitif des frontières par des accords internationaux — et le démantelement mutuel et consenti des armes nucléaires et des armées nous paraissent à terme un objectif indispensable (tout en conservant une police intérieure dans chaque nation), et pas si utopique qu’il n’y paraît aujourd’hui, pariant sur un éveil des consciences inévitable qui se fera devant la destruction planétaire à laquelle nous conduisent peu à peu les agressions américano-sionistes. Contrairement à ce que beaucoup croient plus ou moins inconsciemment, sans vraiment avoir cherché à se le justifier, il ne nous semble pas être dans la nature humaine de se massacrer les uns les autres pour le pouvoir et la domination de quelques dirigeants fous et manipulateurs. Il n’y a vraiment strictement aucune raison de se massacrer les uns les autres, alors que la planète regorge encore de ressources à profusion pour tout le monde, et que l’organisation et la coopération générales seraient de toute évidence la manière la plus efficace pour vivre heureux et en paix sur ce monde. Il suffit donc de le vouloir, et de faire de cette volonté une réalité. C’est là tout l’intérêt et la justification de la politique ; réaliser la volonté la plus noble des Hommes.

Estimant qu’il existe chez les nationalistes d’aujourd’hui des hommes sérieux et responsables prônant un nationalisme qui se rapproche du nôtre, en tout cas capables de le faire évoluer vers notre idéal, nous essaierons de convaincre de la stratégie de vérité sur la « shoah », pour acquérir la conscience des masses, et ainsi accéder au pouvoir de manière responsable, saine et efficace. Au contraire, nous dénoncerons — avec la mesure et la justesse qu’il se doit — les stratégies de compromission, de soumission, entreprises au nom d’un réalisme, qui n’a jamais porté et ne portera selon nous jamais ses fruits. Nous reprendrons ainsi une bonne part des arguments de Vincent Reynouard, qu’il avait développés notamment dans sa lettre à Jean-Marie Le Pen.

– A cet égard, et en cette période de congrès du Front National, nous soutiendrons par conséquent la candidature de Bruno Gollnisch, le seul qui a le courage de défendre la liberté d’expression des révisionnistes. Non seulement sa ligne nous paraît la plus juste — difficile de faire mieux compte tenu du contexte politique et législatif —, mais son courage, la justesse et la précision de ses idées, sa personnalité attachante, sa droiture, son intégrité, son sang-froid et sa retenue exemplaires devant la mesquinerie et la bassesse, et sa gentillesse, forcent notre admiration. Nous n’oublions cependant pas que le combat des idées est plus important que le combat des partis, qui pour nous est une conséquence du premier.

– Dans l’esprit de fraternité qui nous guide entre les êtres humains de la planète, nous prônons la réconciliation entre les Français de souche et les Français d’origine immigrée, reprenant ainsi la thématique du mouvement Egalité et Réconciliation. Et, comme ce dernier, considérant que l’immigration de masse débridée qui a été pratiquée depuis des dizaines d’années est un moteur de conflit destructeur entre les identités, et donc également un obstacle à la réconciliation, nous souhaitons son arrêt immédiat, pour un retour à une immigration saine et modérée. Nous comprenons cependant parfaitement les rancoeurs des hommes quant à la colonisation passée, et nous dénonçons clairement les méfaits de la colonisation en générale, qu’elle soit française ou autre. La colonisation est une conquête forcément violente et guerrière — soumission des colonisés par la force —, et si certains pays ont peut-être réussi à limiter cette violence, elle reste en outre un crime contre la civilisation colonisée, civilisation souvent acquise après des siècles d’existence. Puisque nous considérons l’identité des civilisations si importante, il nous semble logique et honnête de reconnaître cette réalité. Et si nous trouvons absurde le principe de repentance, pour des faits que nous n’avons pas commis, il nous semble tout simplement juste, et de notre devoir, d’accepter notre héritage dans sa totalité, et ainsi de faire preuve de responsabilité et de dignité en reconnaissant l’erreur de la France dans la colonisation. Mais nous voyons dans cette erreur le sceau de la bêtise humaine tout simplement, et non celui de la bêtise supposée d’une race ou d’un peuple. Il y a fort à parier que dans l’histoire du monde, chacun fut tour à tour l’agressé et l’agresseur. Et si vraiment tel n’est pas le cas, nous pensons que seul Dieu peut en être juge, certainement pas des Hommes. Dans cette optique, nous refusons toute culpabilisation, mais il nous semble juste d’aider les pays africains à se débarrasser du joug des puissances politico-économiques occidentales, afin que les peuples africains reprennent en main leur destin. Mais nous savons que ce combat se joue aussi chez nous, et dans tous les pays du monde.

Nous nous sentons proches également du mouvement de Kémi Seba, considérant que chacun doit avoir la liberté de vivre selon son identité profonde, dans le pays qu’il choisit : que ceux qui se sentent Français restent en France, que ceux qui se sentent étrangers à la France vivent dans leur pays d’origine.

A bientôt, pour construire un monde honnête, libéré du mensonge de la shoah !