Une nouvelle taxe sur l'air qu'on respire

dimanche 18 août
Une nouvelle taxe sur l'air qu'on respire

Une nouvelle taxe serait discutée par les parlementaires, qui viserait à imposer l'air que l'on respire selon la corpulence de chacun. En effet, les personnes de forte corpulence respirent plus profondément, et de ce fait, prélèvent davantage d'oxygène que les autres individus.
L’air que nous expirons contient 100 fois plus de CO2 que l’air que nous inspirons. Le simple fait de respirer contribue donc à l'effet de serre.
Les récentes dispositions écologiques ne suffisent pas à préserver notre environnement, notamment en raison d'une certaine mauvaise volonté de la part de la population. Pour inciter les Francais à prendre le sujet de l'écologie au sérieux, cette taxe prendrait tout son sens.
En taxant les personnes consommant le plus nos ressources vitales, le Gouvernement espère du même coup, réduire les dépenses de la sécurité sociale, puisque cette mesure encouragerait les personnes en surpoids, à prendre soin de soi.
Le problème se posant aux parlementaires, est la manière dont l'Etat pourra calculer le volume d'air consommé par personne et par jour. Un simple certificat médical attestant du rapport poids/taille, pourrait suffire à justifier l'impôt. Il existe une piste cependant: Un homme de corpulence normale consomme en moyenne 36 mètres cube d'air par heure. Se basant sur cette moyenne, l'impôt pourrait porter sur le dépassement de la consommation d'air.